Workation : ces lieux qui mêlent vacances et travail

Travailler ou partir en vacances, pourquoi choisir ? Le concept de « workation », né aux Etats-Unis il y a une dizaine d’années, combine travail (« work ») et vacances (« vacation »). De plus en plus d’actifs sont séduits par cette tendance. Pour répondre à cette demande croissante, des espaces mêlant détente et productivité se créent partout dans le monde. Décryptage.

L’essor des nouvelles technologies profondément transformé la manière de travailler. Les entreprises et les salariés ont gagné en flexibilité quant au choix de leur lieu de travail. Travailler depuis chez soi ou un tiers-lieu, une pratique encore marginale il y a quelques années, connait désormais un succès grandissant. Le workation s’inscrit dans cette tendance. Pour répondre à cette demande, des espaces hybrides à la croisée de l’immobilier d’entreprise, de l’immobilier résidentiel et de l’hôtellerie ont ouvert partout dans le monde.

femme dans un hammac avec un ordinateur workation

Une rencontre entre tourisme, coworking et coliving

Ces espaces atypiques proposent des services permettant de travailler dans de bonnes conditions. Comme dans les lieux de coworking, une connexion à internet haut débit et des salles de réunion sont impératives. Ces lieux proposent également des formules d’hébergement et des activités touristiques pour permettre aux travailleurs de se retrouver, d’échanger et se détendre lorsque les dossiers sont bouclés. On retrouve ici les éléments coliving, ces espaces de vie communautaires.

Propice aux rencontres et à la créativité, le workation fait des adeptes parmi ceux qui ont besoin de changer d’air tout en continuant de travailler. De Bali à San Francisco, en passant par la Bretagne, plus de 150 espaces de workation se sont implantés partout dans le monde. Ils proposent des cadres, des thématiques et des activités variés permettant aux travailleurs de se ressourcer tout en étant productifs.

femme en workation assise avec un ordinateur sur les genoux

À qui s’adresse le workation ?

Les adeptes sont essentiellement des travailleurs indépendants. Pour pouvoir partir en workation, les tâches doivent être intégralement réalisables à distance. C’est par exemple le cas pour les « digital nomads », qui n’ont besoin que d’une bonne connexion internet pour accomplir leurs missions et qui voyagent une grande partie de l’année. Ils constituent aujourd’hui le groupe d’actifs qui pratique le plus le workation.

Mais les entreprises ne sont pas en reste : certains espaces offrent des formules adaptées à leurs besoins, avec la possibilité d’offrir un séjour à des équipes complètes.

À la recherche de bureaux ou d’espaces de coworking ? Knight Frank vous propose une sélection complète adaptée à vos besoin.

Trouver des bureaux et des espaces de coworking